Stade de foot / Paris sportifs

 

Aujourd’hui, j’ai envie de partager avec vous les meilleurs stratégie pour parier sur le sport. Que vous soyez amateur, intermédiaire ou confirmé, j’espère vous en apprendre un peu plus sur les techniques à mettre en place.

Évidemment, il est déconseillé d’abuser des paris sportifs. C’est également pour cela que c’est un sujet très intéressant, la gestion de l’argent et la discipline sont 2 notions très importantes pour parier, on en discutera un peu plus bas.

Peu importe le sport sur lequel vous pariez, les stratégies à mettre en place sont sensiblement les mêmes.

Dans un premier temps, nous allons évoquer quelques points qu’il me paraît judicieux d’évoquer avant de parler de stratégie.

Quelques règles pour réussir aux paris sportifs 

  • N’utilisez pas l’argent dont vous avez vraiment besoin pour pratiquer les paris sportifs.
  • Les paris sportifs doivent être un « bonus » grâce à de l’argent que vous vous « autorisez » ou encore « pouvez » perdre.
  • Ne pariez que si vous avez une stratégie.
  • Ne pariez que sérieusement, ce n’est pas un jeu. Ceux qui disent « j’ai parié pour déconner » ne savent pas ce qu’ils font.
  • Ne vous fiez pas à votre entourage
  • N’écoutez pas les pronostics des autres
  • Faites vous votre propre avis
  • N’écoutez pas les pages Facebook ou les pseudos pronostiqueurs qui disent gagner à chaque fois.

Les stratégies pour faire des paris sportifs

  • La Bankroll

La première stratégie que l’on va évoquer ensemble et sûrement l’une des plus connues et la plus stable : créer une bankroll.

Pour ceux qui ne connaissent pas ce terme, la bankroll correspond à une somme que vous désignez comme budget global pour vos paris. C’est votre capital.

Vous allez, à chaque pari, parier un certains pourcentage de votre bankroll selon le degré de risque que vous prenez, et sans jamais dépasser un pourcentage que vous aurez fixé (normalement entre 5 et 10%)

Prenons un exemple avec une bankroll de 1000€ :

  • Montant maximum misé sur un pari : 100 € (10%) = très safe
  • Montant normal misé sur un pari : 50€ (5%) = confiant
  • Montant faible misé sur un pari : entre 1% et 5% de la bankroll = risqué

Le principe de la bankroll est simple. En réalisant de faibles mises par rapport à votre capital total, vous minimisez le risque et rendez une perte presque sans conséquence. En effet, les pertes seront « encaissables » vu leur faible montant à côté de votre capital.

Personnellement je vous recommande de ne miser que 5% maximum de votre bankroll afin de minimiser le risque.

L’idée est vraiment d’utiliser ces 1000€ de base comme votre capital total et d’utiliser entre 0 et 10% de votre capital à chaque mise. Lorsque vous gagnez et passez au dessus de 1000€ de capital, vous pouvez virer les gains sur votre compte bancaire.

C’est une technique très utilisée par les professionnels des paris sportifs qui misent sur le long terme.

Avantages :

  • Excellent sur la durée
  • Minimise le risque
  • Apprend la discipline et la gestion de l’argent

Inconvénients :

  • Compliqué de faire de très gros gains en une fois au début (bankroll faible)
  • La Martingale

La Martingale est une stratégie normalement utilisée pour jouer à la roulette, qui a d’ailleurs été interdite dans les casinos.

Cette technique peut-être utilisée pour les paris sportifs si elle est bien maîtrisée, bien qu’un peu plus risquée.

En quoi consiste-t-elle ? 

C’est plutôt simple : Vous devez doubler votre mise à chaque fois que vous perdez, jusqu’à gagner (côtes de 2 minimum).

Je m’explique.

Vous allez, comme pour la Bankroll, établir un capital total. Prenons, comme exemple, à nouveau 1000€.

Vous allez, selon votre choix, démarrer votre premier pari à 2€ ou 5€ et vous allez miser sur une côte de 2 au minimum.

Si vous gagnez, vous empochez le double de votre mise de départ, et recommencez. En revanche, si vous perdez, vous rejouez et doublez votre mise de départ.

Exemple chiffré :

Bankroll : 1000€

Mise : 5€

Côte : 2€ ou +

1ère mise : 5€ sur une côte de 2 = 10€ de gain donc on recommence.

2ème mise : 5€ sur une côte de 2 mais on perd, on pari donc à nouveau en doublant la mise (voir 3ème mise).

3ème mise : Comme on a perdu en 2ème mise, on double : 10€x2 sur une côte de 2, si on gagne on empoche 20€ et on a misé en tout : 15€ (2ème mise + 3ème mise). Cela fait donc un bénéfice de 5€

Vous avez compris ? Pour résumer : vous choisissez une mise de base, si vous gagnez, vous recommencez et si vous perdez, vous doublez votre mise jusqu’à gagner.

Alors effectivement, je vous vois venir, cela peut s’avérer dangereux si vous perdez plusieurs fois de suite.

 

Exemple, vous démarrez à 5€ et perdez 5 fois :

1ère mise : 5€

2ème mise : 10€

3ème mise : 20€

4ème mise : 40€

5ème mise : 80€

6ème mise : 160€ sur une côte de 2 = 320€ de gains pour une mise de : 5+10+20+40+80 = 155€.

Chaque fois que vous allez gagner, vous gagnerez 5€. Imaginez donc si vous commencez à 20€ (si vous avez un gros gros budget).

 

Vous pouvez rapidement être amenés à miser de grosses sommes, mais le gros plus de cette stratégie, c’est que si vous l’appliquez bien en doublant et sur des côte de 2 au minimum, vous gagnerez TOUJOURS. Oui, toujours : c’est mathématique.

Voici un exemple de mises en cas de très mauvaise série : 2 / 4 / 8 / 16 / 32 / 64 / 128 / 256 / 512

 

Avantages :

  • Si bien appliquée, vous gagnerez toujours
  • Facile à appliquer
  • Possibilité de gros gains si vous prenez des côtes > 2

 

Inconvénients : 

  • Les mises peuvent aller très haut en cas de mauvaise série (5-6 défaites d’affiler)
  • Faibles gains si petit capital
  • Peut-être freinée par les limites de mise des Bookmakers
  • La montante :

Probablement ma méthode préférée.

Là aussi, vous devez démarrer avec un capital initial. Prenons encore 1000€.

Le principe est simple : nous allons démarrer avec un montant entre 5 et 10% du capital.

L’idée est de choisir des pronostics pas très risqués pour assurer le gain afin de remiser ce que l’on a gagné.

 

Petit exemple :

On mise nos 10€ sur une côte de 1,3 et notre pronostic est bon. On se retrouve donc avec 13€. Et bien on va remiser ces 13€ et on va répéter ce processus plusieurs fois afin d’atteindre une somme qui nous sommes convenable. Cela peut aller très vite, mais on peut aussi tout perdre. C’est à vous de décider à quel moment vous arrêtez la montante.

 

Exemple de montante :

Étape 1 : 10€ x 1,3 = 13€

Étape 2 : 13€ x 1,5 = 19,5€

Étape 3 : 19,5€ x 1,4 = 27,3€

Vous pouvez décider d’arrêter là et d’empocher 27,3-10 = 17,3€ ou de continuer.

Cette méthode est reconnue et permet d’allier gains et fun si elle est bien mise en place.

 

Avantages :

  • Fun
  • Beaucoup de gains si bien gérée avec prise de risque

 

Inconvénients :

  • Il peut être trop tentant de continuer à monter

 

Voilà pour les 3 stratégies que je souhaitais vous partager, libre à vous de tester et de voir laquelle vous convient le mieux, sachez que cela peut dépendre de votre capital mais aussi de votre tempérament et sur quel type de sport vous misez.

 

Voici, pour vous aider, les choses à éviter et à ne pas faire quand vous faites des paris sportifs

  • Parier tout son argent d’un coup (ou plus de 10%)
  • Parier le lundi
  • Reparier vite dès qu’on a perdu pour « se rattraper »
  • Parier en faisant confiance à un pote sans analyser
  • Faire que des « funs » (paris impossibles dans la plupart des cas)
  • Payer quelqu’un pour avoir des pronostics soi disant « fiables »
  • Se forcer à parier
  • Parier des sports que l’on ne connait pas (le grand classique de la NBA ou du hockey sur glace)
  • Vivre pour le pari (regarder un match la nuit dès qu’on a mis 5€ dessus)

Comment estimer ses performances aux paris sportifs ?

Les stratégies de paris sont des stratégies qui fonctionnent sur le long terme. Si vous perdez une fois ou 2 ne vous arrêtez pas en pensant que ces techniques ne fonctionnent pas, regardez sur le long terme.

Idem si vous gagnez, ne pensez pas que ces stratégies sont miraculeuses et que vous gagnerez à chaque fois. Il s’agit juste d’un mixe de discipline et de bon sens. À vous de bien les utiliser et de les maîtriser.

Sachez qu’utilisées à bon escient, elles peuvent vous rapporter beaucoup.

Pour être un bon parieur sportif, il faut bien évidemment s’y connaître dans le sport sur lequel vous pariez, mais il y a aussi de nombreux autres paramètres tels que l’analyse, la stratégie ou encore la bonne gestion de son argent et la discipline.