réduire ses impôts

En France actuellement, les impôts sont nombreux et ont une place particulière dans le budget de chacun. Le plus connu parmi ces impôts est bien sûr la TVA ou « Taxe sur la Valeur ajoutée ». À part cette taxe, vous avez aussi « l’imposition des biens immobiliers », « l’impôt à la source », « l’impôt anticipé », « l’imposition des titres et des primes d’assurances », etc.

L’État prélève directement des impôts sur votre revenu et ceci sans passer par vous à l’avance. En effet, les lois sont les lois et il faut les respecter. Sachez que sur Internet, il existe des moyens de gagner de l’argent sur internet sans investissement pour vous aider à augmenter vos revenus, afin que le coût de vos impôts ne devienne pas aussi lourd pour vous.

Selon votre situation, vous pouvez utilise et réduire vos impôts à votre avantage. Effectivement, si vous êtes de gardes concernant les enfants ou que vous êtes embauché pour faire le ménage, vous aurez droit à 50 % de déductions sur les frais relatifs à votre travail. Le total de vos frais doit être en dessous de 2300 €.

Dans le cas où vous avez des enfants, vous êtes dans le droit de leur verser des pensions dans le but de subvenir à leur besoin s’ils étudient encore et qu’ils ne travaillent pas. Pour ce faire, il suffit que vos descendances soient désinscrites de votre résidence. Vous avez un plafond annuel de 3 445 € avec chaque dépense prouvée. Ce montant est décuplé et va jusqu’à 5 795 € pour un enfant marié ou en union libre.

 

réduire ses impôts

 

Vous pouvez également confier la garde de votre enfant en lui versant une pension alimentaire. De ce fait, vous obtenez une réduction de montant de la pension, sur vos impôts. Il faut noter que votre enfant doit être mineur pour cela.

Vous ne le savez peut-être pas encore, mais vous obtenez respectivement 61 €, 15 € ainsi que 183 € pour la scolarisation d’un collégien, d’un lycéen ainsi que d’un universitaire. Logiquement, votre enfant scolarisé ne doit pas travailler en même temps. Autrement dit, il peut travailler et gagner de l’argent en étant mineur à condition de faire cela sans contrat de travail. Le cadre légal exige cette condition pour pouvoir réduire ses  impôts.

Il vous est également possible de calculer un pourcentage de la moitié de votre revenu, prélevé sur vos impôts grâce à la « demi-part pour parent isolé ». Comme cette dénomination le suggère, vous devez vivre seul avec votre descendance pour bénéficier de cette déduction. Vous pouvez accueillir de la compagnie un certain temps, mais pas trop pour ne pas perdre cet avantage sur vos impôts.

Faire des actes de volontariat pour réduire ses impôts

À part votre entourage et votre propriété, vous avez également l’opportunité de faire des actes de volontariat (dons, œuvres de charité…) pour réduire vos impôts. Selon l’association à laquelle vous vous adressez, vous pouvez obtenir un pourcentage de réduction allant jusqu’à 75 %. Le minimum que vous accorderont les associations est aux environs de 66%, ce qui est assez élevé comme taux, et donc profitable.

Prenez bien le temps d’assimiler chaque astuce pour réduire vos impôts. Certains vous exigent des investissements et des calculs. Ce n’est pas sorcier, mais l’intelligence fera quand même la différence. Vous économiserez ainsi plus intelligemment en ayant moins d’argent à dépenser pour vos impôts. Pour vous aider encore plus dans votre quête, les lignes qui suivent vous donneront d’autres artifices pour avoir à payer moins dans vos impôts.

Réduire ses impôts en profitant des lois

Si vous cherchez à réduire la quantité d’impôt prélevée de votre revenu, évitez d’investir dans le PINEL ainsi que le dispositif censier Bouvard. Pourquoi ? Et bien, vous devez payer presque deux fois, la valeur d’un immobilier pour obtenir 30 % de réductions de vos investissements dans vos impôts, ce qui est vraiment coûteux.

Vous avez le dispositif Malraux également, dans lequel vous participez, financièrement parlant, à des rénovations ainsi qu’à la réhabilitation de patrimoines. Vous avez un plafond annuel fixé à 30 000 €. Par vos investissements dans les travaux, vous récupérez un pourcentage investi de 22 jusqu’à 30 % dans vos impôts.

Réduire ses impôts par les frais réels

Les impositions d’impôt peuvent être amorties en quelque sorte grâce à vos frais réels. En diminuant vos impôts, vous aurez donc un revenu plus conséquent et vous aurez ainsi moins d’argent à dépenser. Concernant ces frais réels, voici quelques exemples : les cotisations syndicales, les frais de formations (avec but à la conclusion), frais de location liés à l’emploi, frais en mobilier et immobilier (déménagement), les frais liés à la nourriture et aux déplacements, etc.

Comment réduire ses impôts en abordant le domaine de l’immobilier ? Savez-vous qu’en louant sans meuble vos propriétés, vous êtes éligible à l’abattement de 30 % de vos revenus fonciers. En effet, vous devez choisir un statut microfoncier pour accéder à cet avantage. Pour faire ce calcul, vous devez totaliser vos impôts à charges. Ensuite, déduisez-les du total de vos revenus fonciers.

 

réduire ses impôts

 

Il faut savoir que le résultat du calcul précédemment effectué doit être négatif pour pouvoir le retirer sur les impôts sur le revenu. Cette option est recommandée surtout pour les personnes qui ont des charges dépassant de plus de 30 %, le taux de leur revenu. Toutefois, vous devez être préparé à louer votre propriété durant une période de 3 ans puisque les autorités vous exigeront des restitutions si vous désistez avant la fin de ces années.

Meublez également votre propriété à louer, vous permettra d’avoir le statut proposant les régimes micro BIC, ainsi que le régime réel. Ce statut est bien sûr résumé par le sigle LMNP qui signifie « Loué, meublé, non professionnel » qui offre un taux de 50 % à la déduction.

Les charges que vous pouvez prélever sur ce type de régime ont un montant plus intéressant comparé aux locations sans meuble. De plus, les frais réels vous serviront de motif pour ne pas avoir à payer d’impôt si vous avez par exemple effectué des entretiens et des prêts pour vos immobiliers.

Souscrire à un « centre de gestion agréé » (CGA) vous donnera aussi la possibilité d’alléger vos impôts. En effet, même les frais de souscriptions sont relevables de vos impôts tout en vous ôtant les majorations à hauteur de 25% concernant vos revenus immo. De plus, le montant prélevé est restreint à 915 € chaque année.

Réduire ses impôts par des investissements

La première des investissements que vous devez commencer pour réduire vos impôts est celle liée à l’immobilier. Vous connaissez peut-être l’immobilier papier également connu sous le sigle SCPI, où vous participez en quelque sorte à l’alimentation financière d’un projet immobilier d’une entreprise. Vous avez par exemple la SCPI Pinel où votre investissement sera pris de vos impôts : respectivement 12 % ; 18% et 21 % pour 6 ans, 9 ans et 12 ans d’obligation contractée.

Les entités qui reçoivent votre participation à leur projet vont prélever cette dernière de vos impôts, de quoi vous ravir dans vos charges.Sachez également que votre argent sera utilisé à bon escient puisqu’il servira à l’origine de la construction et de la rénovation d’habitats.

De cette façon, les entités procèdent de la même manière que les assureurs dans le recouvrement de l’assurance vie. Vous avez par exemple le SCPI Malraux qui vous accorde des remises qui vont au-dessous des 30 % du montant des impôts.

Il existe encore des artifices pour réduire ses impôts comme le SCPI déficit foncier qui ressemble au déficit foncier dans la procédure de déduction de vos charges, mais les plus importants sont ceux cités dans cet article.

Ne vous fiez pas aux apparences dans vos impôts, fiez-vous plutôt à votre comptabilité. Pour de plus amples informations concernant les SCPI, collez le lien « Prtail-scpi.fr » dans votre navigateur. Sur cette toile, vous aurez gratuitement un conseiller en patrimoine sans avoir à payer pour ses services en ligne.

Le « Crowdfunding »

Le « Crowdfunding » constitue également un moyen pour défiscaliser une somme de 500 à 1000 €de vos impôts. Effectivement, ces sommes-là celles que vous devez payer pour pouvoir investir dans une entité. Les petites et moyennes entreprises (PME) sont les plus concernées par cet artifice.

Vous pourrez accéder à ces offres sur la toile Smartangels. À part ce site, vous avez également Wiseed qui vous mettra en relation avec les PME sur sa plateforme. Le cinéma est également un moyen des plus efficaces pour avoir à payer moins et réduire ses impôts.

Le succès des projections et des films en question, dans lesquels vous investissez vont déterminer de quel pourcentage vos impôts se verront réduits. Ce pourcentage peut atteindre les 48 % lorsque certains critères sont regroupés.

Réduire ses impôts par la vente de bois de forêts ainsi que le fait d’héberger des chasseurs vous donneront 18 % d’impôt en moins. Vous devez vous en douter, mais vous devez acheter directement une forêt pour cela.

Que vous soyez seul ou en couple, vous avez à votre disposition une solution peu connue jusqu’à présent qui est la « souscription de part de société de presse ». Comme son nom l’indique, il s’agit de média qui vous déduira 30 à 50 % de votre investissement, sur vos impôts. Une personne peut investir une somme maximum de 1 000 €.

Pour deux personnes, donc un couple, le plafond est de 2 000 €. Déduisez donc les 30 et les 50 % de la somme que vous investirez dans cette fourchette pour obtenir le montant qui va être prélevé de vos impôts, et ceci valables seulement si vous maintenez vos actions durant 5 ans sans quoi vous devez restituer envers la fiscalité.

 

réduire ses impôts

 

Du même principe que la « souscription de part de société de presse », vous avez les investissements dans les FCPI ainsi que dans les FPI. Ces types d’investissements comportent des risques à ne pas négliger même s’ils vous permettent de déduire 18 % de votre investissement sur vos impôts.

Les entités ayant un personnel inférieur à 250 personnes sont les plus concentrées par ces investissements. Tout comme la « souscription de part de société de presse », il y existe un plafond d’investissement avec 2 catégories : solo : 12 000 € ; et duo : 24 000 €.

Savez-vous que même avec les épargnes, vous pouvez réduire vos impôts. En effet, un type d’épargne dénommé « plan d’épargne retraite populaire » ou PERP vous offre cette possibilité. Vous obtiendrez 10% de vos investissements, prélevés sur vos impôts. Pour de plus amples informations concernant ce type d’épargne, axez vos recherches sur « comment calculer la déduction d’impôts sur le PERP ».

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *